Séances communes 1ère E.S et Ecole allemande depuis 2013

francoallemand

 

 

 

 

 

 

 

SEANCES FRANCO-ALLEMANDES dans le cadre de l’établissement

L’établissement V.Hugo étant un lycée international, il a permis le développement d’un travail commun entre l’école française et l’école allemande. Depuis 2013, chaque année, les élèves de classe de première, encadrés par Monsieur CUPERTY Patrice (école française) et Madame COUTANT Madlen (école allemande), étudient ensemble sur des thèmes économiques et sociaux.

Les groupes de travail sont mixtes entre élèves français et allemands et traitent un thème permettant de comparer la situation des deux pays. Les séances sont préparées au CDI. La production finale est réalisée sous forme de diaporama et présentée en amphithéâtre. Le rapprochement et les échanges entre lycéens, toujours en langue française, se sont avérés très fructueux et appréciés par les participants.

Par CUPERTY Patrice et COUTANT Madlen

 

 

1ère E.S.1 – Thèmes  et productions finales à télécharger de la première séance de l’année scolaire 2015-2016 :

1) Les industries automobiles françaises et allemande (forces et faiblesses)

2) Les PME allemandes et françaises (forces et faiblesses)

3) Le temps de travail en France et en Allemagne (avantages et inconvénients)

4) Pour ou contre un salaire minimum (les cas de l’Allemagne et de la France)

Débat Salaire Minimum

diaporama sur le PME

Temps de Travail

automobile allemande

 

 

 

Thèmes de la première séance de l’année scolaire 2013-2014 :

1) Les industries automobiles françaises et allemande (forces et faiblesses)

2) Les PME allemandes et françaises (forces et faiblesses)

3) Le temps de travail en France et en Allemagne (avantages et inconvénients)

4) Pour ou contre un salaire minimum (les cas de l’Allemagne et de la France)

LA SEANCE complète à (Ré)ECOUTER :

1ES.3 : Séance franco-allemande du 3è trimestre au CDI (Recherche)

Thèmes :

1) L’immigration en France et en allemagne

2) Débat : La Turquie dans l’UE ?

3) Les institutions européennes (Parlement européen, conseil de l’Europe, Commission européenne)

4) Les aides sociales vers les pauvres en France et en Allemagne

Auteur de l’article : Cafeco

28 commentaires sur “Séances communes 1ère E.S et Ecole allemande depuis 2013

    Alisia

    (9 octobre 2014 - 14 h 13 min)

    You share interesting things here. I think that your website can go viral easily, but you must give it initial boost
    and i know how to do it, just type in google (with quotes) for – « mundillo traffic increase make your website go viral »

    mfvc

    (7 novembre 2013 - 22 h 12 min)

    Les industries automobiles françaises et allemandes:Comparaison
     
    Allemagne.
    Avantages:
    -Un point fort de l’industrie allemande
    Une très bonne réputation dans le monde entier
    -Des modèles de très haut de gamme
    Inconvénients:
    -La baisse de la demande
    -l’augmentation des prix de l’énergie et des matières premières
    -charges sociales élevées
    France.
    Avantages:
    -plus de 400 000 emplois crées en france
    -Renault et Peugeot des sociétés de rang mondial
    -vitrine du savoir-faire français à l’étranger
    Inconvénients:
    -Problème d’image
    -Moins de créativité
    -forte concurrence des autres pays
     
     

    PME:france/allemagne

    (7 novembre 2013 - 21 h 31 min)

    POINTS COMMUN FRANCE/ALLEMAGNE :
    -même nombres de salariés
    DIFFÉRENCES :
    – France : travail avec tous les partenaires sociaux / Allemagne : seul l’etat
    est chargé des responsabilités sociale
    -moins d’exportation/ plus d’exportation en all car tous les cadres sont bilingue
    ou trilingue + culture différente
    -les entreprises sont plus souvent vendu en france car en allemagne les entreprises
    sont le plus souvent transmises de génération en génération 
    -shemas classique d’exportation/ recherche de marketing + main d’oeuvre qualifié
    -Beaucoup plus d’importation en Allemagne
     
     
     
     

    ninou

    (7 novembre 2013 - 21 h 23 min)

    (travail refait)
    PME France / Allemagne
    France
    Forces

    Dynamisme des PME

    But de faire évoluer les PME en ETI avec la mise en place de la loi de modernisation de l’économie

    Fidélité fournisseurs et clients

    Le gouvernement a la volonté de relancer le développement des PME avec son futur plan « force 5 »
     

    Faiblesses

    Seulement 4600 PME

    Difficulté dans la croissance de celles ci

    Pas assez d’entreprises exportatrices

    la législation est trop compliquée et différente selon la taille des entreprises

    Financement des entreprises privilégié aux Grandes Entreprises

    partenariat insuffisant entre PME et grands groupes

    les PME dynamiques sont rachetés

    Leretard français dans l’apprentissage de l’anglais

    Les banques ne prête pas assez aux PME

     
    Allemagne
    Forces :

    Grand nombre de PME (environ 12000)

    S’inspirent du modèle «Mittelstand»

    Trois orientations majeures : l’innovation, les investissements et les exportations

    Dynamisme des PME

    Existance d’écoles formant les futurs travailleurs des PME

    Environnement « business friendly » : c. à d. qu’à chaque fois qu’une nouvelle loi voit le jour en Allemagne, une commission s’est assurée en amont qu’elle était favorable aux entreprises

    L’Etat soutient les PME

    Faiblesses :

    Les PME Allemandes peinent à trouver des employés qualifiés

    Ce qui fait baisser le chiffre d’affaire

    Absence d’un service dédié à la gestion du personnel
     

    Péhèmeuuuh

    (7 novembre 2013 - 20 h 41 min)

    PME Allemagne / France 
     
    En Allemagne: 
     
    Forces:
    -Dynamisme
    -Rigueur
    -PME soutenues par l’Etat
    -Fidélité aux fournisseurs et aux clients
    -Autofinancement
    -Bonne réputation 
     
    En France:
     
    Forces:
    -Dynamisme
    -Rigueur
    -Importante motivation du personnel
    -Fidélité aux fournisseurs et clients
    -Créativité
     
    Faiblesses:
    -Pas assez de PME
    -Pas une bonne réputation des PME
    -Exportations insuffisantes
     

    azertyuiop

    (7 novembre 2013 - 10 h 20 min)

     
    POUR OU CONTRE LE SALAIRE MINIMUM ?
     

    Avantages :

    Permet aux bénéficiaires d’avoir un minimum de revenu

    Permet de ne pas accepter des salaires extrêmement bas

    Est une certaine garantie contre l’exploitation des salariés

    Pauvreté moins accrue en France qu’en l’Allemagne, où le SMIC n’existe pas

    Permet de cotiser pour la retraite

     

    Inconvénients :

    Augmente lorsque l’inflation dépasse 2%

    S’applique égal à tout le monde alors que dans certaines régions la vie est plus chère

    Exclusion du marché du travail de tous ceux que l’entreprise ne peut pas payer : chômage des jeunes

    Représente un coût élevé pour l’Etat

     

    Clairemorganemarine

    (7 novembre 2013 - 7 h 11 min)

     
    Allemagne:
     
    Avantages:
     
    12000 PME soit 3 fois plus que en France
    développement des acitvitées
    fidélité des fournisseurs et des clients
    dynamisme
    écoles formant les futurs travailleurs des PME
    force d’industrialisation, de compétitivité et d’exportations
    rigueur budgétaire/ salariale
    autofinancement
    Notion de transmission d’entreprise de génération en génération
    Aucuns syndicats → État
    meilleures connaissances des langues
    soutient de la puissance publique des PME
    réputation de l’image Allemande
     
    France:
     
    Avantages:
     
    place majeures des PME dans l’économie française
    dynamisme
    présence de syndicat
    plus de bénéfices
    Ubifrance aide les PME à pénétrer le grand export où la croissance est forte
    fidélité aux fournisseurs et aux clients
    encouragement des partenariats entre grand groupes et PME
    réputation sur l’image de la France
     
    Inconvénients:
     
    méconnaissance de l’anglais
    peu d’exportations
    manque d’innovation et d’internationalisation
    emprunts aux banques
    contraintes réglementaires
    manque de PME
    les PME ne grossissent pas
     

    l2tii

    (7 novembre 2013 - 1 h 10 min)

    1) Les industries automobiles françaises et allemande (forces et faiblesses)
    FRANCE
    forces :
    – Le secteur de l’automobile est fort de 400 000 emplois en France
    – un secteur clef pour l’économie française
    – Renault est devenu le 5e constructeur automobile mondial
    faiblesses :
    – Des baisses de production plus fortes
    – Un mauvais placement sur la gamme
    – 8000 suppressions de postes et fermeture de l’usine l’Aulnay
    ALLEMAGNE
    forces :
    – Une image de grande qualité pour les voitures allemandes
    – Public allemand est plus « patriote » que le public français
    – montée en gamme de leurs produits
    faiblesses :
    erreurs stratégiques d’investissement
     

    IZIIIIIIIIIII

    (6 novembre 2013 - 23 h 13 min)

    Les arguments pour ou contre le salaire minimum
     
    Arguments pour :
    – Permet de vivre décemment, en effet cela permet une augmentation du pouvoir d’achat ;
    – Permet de réduire les inégalitées salariales ;
    – Favorise l’évolution des salaires ;
    – Permet la création d’emploi, effectivement ils empêchent que des gens ne soient obligés de prendre un deuxième travaille le soir ou le week end. Ces emplois seront alors disponible pour d’autres individus en recherche d’emploi.
     
    Argument contre :
    – Augmentation des prix, des biens et des services offert ;
    – Plus de difficulté a trouver un emploi, car les employeurs rechercheront des individus qualifiés et expérimentés ;
    – Augmentation des coûts pour l’état.

    Robustesse et dextérité mentale

    (6 novembre 2013 - 22 h 59 min)

     
    Temps de travail France Allemagne
     
     
     
    France 
     
    Durée du temps de travail légal hebdomadaire : 35heures
     
    Peu de temps partiel (environ 10%)
     
     
     
    Allemagne
     
    Durée du temps de travail légal varie selon les secteurs d’activités (négociés par les syndicats) La moyenne est d’environ 37heures. Mais il est interdit de travailler plus de 8heures pas jour.
     
    Beaucoup de temps partiel (environ 23%)
     
     
     
    Avantages d’une durée légale faible
     
    -Plus d’emplois car moins d’heures occupées par chaque salarié
     
    -Meilleur rémunération du salarié en terme de coût horaire
     
    -Plus de repos du salarié qui est plus efficace
     
     
     
    Avantages d’une durée légale plus élevée
     
    -Entreprises emploient moins de salariés donc la masse salariale est moins importante
     
    -Durée du temps de travail des temps partiels plus élevés donc temps partiels plus rentables pour l’entreprise
     
     
     

    G

    (6 novembre 2013 - 21 h 34 min)

    Comparaison des temps de travail en Allemagne et France :
    Allemagne :
    Durée légale : 37 heures hebdomadaires (moyenne annuelle), mais cela varie en fonction des domaines d’activités = 8 heures maximum par jour
    Possibilité de faire des heures supplémentaires.
    Nombres d’heures travaillées en moyenne en 2010 : 35 ,2 (d’après Eurostat)
    Taux de contrats à temps partiels plus élevé qu’en France, donc moins de chômage.
    France :
    Durée légale : 35 heures hebdomadaires (moyenne annuelle)
    Possibilité de faire d’heures supplémentaires.
    Nombres d’heures travaillées en moyenne en 2010 : 34.5
     
    Temps de travail plus « souple ».

    sanqui

    (6 novembre 2013 - 21 h 05 min)

    Industrie automobile française:
    forces:-assure 400000 emplois en France
             -développement de véhicules plus écologiques
    faiblesses:-concurrence à l’international
                   -demande qui n’est pas en croissance$
     
    Industrie automobile allemande:
    forces:-c’est l’un des piliers de l’industrie allemande
             -Modèle qui plaise, atout pendant une période de crise
    faiblesses:-demandes en baisse brutale
                   -compression des salaires allemands
     

    Jojotropmusclé

    (6 novembre 2013 - 19 h 15 min)

    Arguments pour :
     
    -le salaire minimum un niveau descend de vie.
     
    -le SMIC permet une diminution des inégalités de revenus et donc une meilleur cohésion sociale entre les riches et les pauvres.
     
    -Diminue la pauvreté, en effet il y a plus de personnes sous le seuil de pauvreté en Allemagne qu’en France, la cause étant l’inexistence d’un salaire minimum.
     
    -Aucune nécessité  de trouver un autre travail pour assouvir ses besoins.
     
    Arguments contre :
     
    -Trouver un travail est plus simple sans un salaire minimum, il y a donc moins de chômage sans lui.
     
    -Coûte très cher à l’Etat, cultive la crise financière.
     
    – Consommation disponible pour d’avantages de salariés car plus de travail.
     
    -Il faudrait un SMIC moins élevé qu’en France pour réduire le chômage, cependant, ne pas en avoir engendre une importante part de travaux sous payés.

    Légma

    (6 novembre 2013 - 19 h 05 min)

    Pour ou contre le salaire minimum ?
    Pour (le cas de la France), le salaire minimum permet :
    –     Une meilleure justice sociale entre les salariés.
    –     A l’employé un niveau de vie suivant l’augmentation du pouvoir d’achat.
    –     De « remédier » à la pauvreté. Réduit les écarts de salaires entre employés.
    –     A l’employé de pouvoir avoir le minimum vital (se loger, se nourrir, s’habiller, se soigner…)
    –     Favorise l’égalité salariale entre les sexes (plus de discrimination entre hommes et femme)
    –     Permet à l’état d’économiser de l’argent normalement utilisé pour compenser les salaires trop bas
    –     Permet aux minorités pauvres (immigrés, travailleurs non qualifiés …) de mieux s’intégrer.
     
    Contre (le cas de l’Allemagne), le salaire minimum :
    –     Permet de réduire les inégalités de salaire dans une entreprise et non dans la société.
    –      Ne permet pas de réduire la pauvreté, il ne fait que concentré les pauvres à un même salaire.
    –     Entrainerais une hausse du chômage puisque beaucoup de salariés seraient en-dessous de ce salaire minimum.
    –     Certains employeurs devront augmenter le prix des biens et/ou services pour réussir à payer leurs employés.

    ninou

    (6 novembre 2013 - 18 h 41 min)

     
    Les PME
    France / Allemagne
     
     
     

     

    France

    Allemagne

    Forces

    Dynamisme des PME

    But de faire évoluer les PME en ETI avec la mise en place de la loi de modernisation de l’économie

    Fidélité fournisseurs et clients

    Le gouvernement a la volonté de relancer le développement des PME avec son futur plan « force 5 »
     

    Grand nombre de PME (environ 12000)

    S’inspirent du modèle «Mittelstand»

    Trois orientations majeures : l’innovation, les investissements et les exportations

    Dynamisme des PME

    Existance d’écoles formant les futurs travailleurs des PME

    Environnement « business friendly » : c. à d. qu’à chaque fois qu’une nouvelle loi voit le jour en Allemagne, une commission s’est assurée en amont qu’elle était favorable aux entreprises

    L’Etat soutient les PME

    Faiblesses

    Seulement 4600 PME

    Difficulté dans la croissance de celles ci

    Pas assez d’entreprises exportatrices

    la législation est trop compliquée et différente selon la taille des entreprises

    Financement des entreprises privilégié aux Grandes Entreprises

    partenariat insuffisant entre PME et grands groupes

    les PME dynamiques sont rachetés

    Le retard français dans l’apprentissage de l’anglais

    Les banques ne prête pas assez aux PME

    Les PME Allemandes peinent à trouver des employés qualifiés

    Ce qui fait baisser le chiffre d’affaire

    Absence d’un service dédié à la gestion du personnel
     

     

    Tic & Tac

    (6 novembre 2013 - 17 h 37 min)

    Temps de travail en France et en Allemagne
    France :
    Temps complet :
    – 35 heures hebdomadaires
    -1679 heures par an
    Avantage :
    1.   1.    Permet d’avoir plus de temps libre (loisirs, famille…).
    2.   2.  350000 emplois supplémentaires de 1998 à 2002
    Inconvénient :
    1.       Les salaires sont moins élevés que si on travaillait plus.
    2.       Ne peux pas faire le travail que l’on demande en 40 heures hebdomadaires en 35 heures hebdomadaires.
    3.       Pas la possibilité d’augmenter les bas salaires pour les plus démunis.
    4.       De mauvaises mentalités apparaissent (’image d’une France paresseuse vis à vis des autres pays).
    5.       Donne apparition au travail supplémentaire non déclaré.
    6.       Il aurait fallut procéder à un recrutement de 200 000 agents publics pour palier cette réduction du nombre d’heures travaillées et pouvoir conserver les mêmes conditions de travail et la même organisation qu’aux 39 heures. Mais cela n’a pas été le cas et leur solution a été de réduire les horaires d’ouverture et de diminuer la qualité de leurs services.
    Allemagne :
    Temps complet :
    – 40 heures hebdomadaires
    -1904 heures par an
    Durée hebdomadaire de travail peut varier de 48h à 60h. Une journée de travail ne doit pas dépasser 8 heures. Il est interdit de travailler en Allemagne les dimanches et jours fériés.
    Mais il y a énormément de temps partiel.
    Avantage :
    1.       1. Les salaires sont élevés.
     
    Inconvénient :
    1.      1.  Les individus salariés dans la société seront empêchés ou fortement découragés à travailler davantage que 40 heures par semaine (par exemple pour les heures supplémentaire).
    2.       2. Un temps de travail trop élevé peut être la cause des problèmes de santé liés à la fatigue et au stress.
     
    3.       3. Moins de temps pour les loisirs.

    poupoune

    (6 novembre 2013 - 16 h 30 min)

    ·         En 2011 la part des véhicules exportés en France (63 %) est moindre qu’en Allemagne (75%), alors que celle des véhicules importés est plus importante en France (73 %) qu’en Allemagne (59%).
    ·         En 2011, 45 % de la production de voitures particulières des constructeurs automobiles allemands s’effectue sur le territoire domestique, contre seulement 30 % de la production de voitures des constructeurs français.
    ·         La moitié des ventes allemandes se font à l’étranger, contre un quart pour la France en 2011.
    ·         Le secteur automobile emploie plus de 400 000 de personnes en France, contre 750 000 en Allemagne.
    ·         Rejet moyen de dioxyde de carbone des voitures françaises est de 115 gr de C02/km, alors qu’en Allemagne il est de 147 gr de C02/km.
    ·         La puissance moyenne des voitures composant en 2011 le parc français est parmi les plus faibles d’Europe : 1550 cm3 et 74 kW en France contre 1634 cm3 et 84 kW pour la moyenne des 15 pays européens, et en Allemagne 1756 cm3 et 96 kW.
    ·         Depuis 1997, leur production a baissé en France de 33%.
    ·         L’Alliance Renault Nissan dispose d’un poids mondial qui lui permet d’apparaître en 2011 comme le troisième groupe automobile mondial avec 8 millions de véhicules derrière Volkswagen avec 8,1 millions.
    ·         Le marché automobile français a diminué de 2,1% en 2011, alors qu’en Allemagne il a progressé de 8,8%.
     
     

    Gigim

    (6 novembre 2013 - 13 h 57 min)

    Avantages et inconvénients du salaire minimum :
     
    Avantages :
    -Un certain niveau de vie assuré

    -Salaire minimum éxistant déjà dans certains secteurs mais pas à l’échelle du pays
     
    -Evitearait à des personnes d’avoir un revenu supplementaire  comme le leur est  insuffisant.

    Inconvénients :
    -Personnes sans qualification et jeunes exclus du marché du travail 
    -Moins de flexibilité à l’économie 
    -Augmentation du taux de chômage.
     

    wxcvbn

    (6 novembre 2013 - 13 h 25 min)

    Pour ou contre le SMIC ?

    POUR:
    -Assure une cohésion social entre les employés, personne ne se sent exclu.
    -Il garantit un pouvoir d’achat aux salariés, ceux ci peuvent donc continuer à consommer.
    – Réduit les inégalités de revenus de travail.
    – Les allemands n’aurait besoin que d’un travail.
    CONTRE:
    – déséquilibre entre l’offre et la demande
    – augmente le chômage
    – les personnes avec peu de qualifications ainsi que les jeunes auront plus de mal à trouver du travail.

    loveSES

    (6 novembre 2013 - 12 h 55 min)

     
    L’automobile en france
     

    crée 400000 emplois

    est une vitrine du savoir faire Francais à l’étrangé

    6 vehicules sur 10 vendu hors UE sont francais

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    L’automobile en allemangne
     

    excellente reputation dans le monde entier

    4,2 millions de vehicules exporté dans le monde en 2010

    25 milliard d’euros de benefice pour Volkswagen en 2011

    3,7 millions de vehicules vendu en Allemagne

     

    morganeclaire

    (6 novembre 2013 - 12 h 39 min)

     
    Allemagne:
     
    Avantages:
     

    12000 PME soit 3 fois plus que en France

    développement des acitvitées

    fidélité des fournisseurs et des clients

    dynamisme

    écoles formant les futurs travailleurs des PME

    force d’industrialisation, de compétitivité et d’exportations

    rigueur budgétaire/ salariale

    autofinancement

    Notion de transmission d’entreprise de génération en génération

    Aucuns syndicats → État

    meilleures connaissances des langues

    soutient de la puissance publique des PME

    réputation de l’image Allemande

     
    France:
     
    Avantages:
     

    place majeures des PME dans l’économie française

    dynamisme

    présence de syndicat

    plus de bénéfices

    Ubifrance aide les PME à pénétrer le grand export où la croissance est forte

    fidélité aux fournisseurs et aux clients

    encouragement des partenariats entre grand groupes et PME

    réputation sur l’image de la France

     
    Inconvénients:
     

    méconnaissance de l’anglais

    peu d’exportations

    manque d’innovation et d’internationalisation

    emprunts aux banques

    contraintes réglementaires

    manque de PME

    les PME ne grossissent pas
     

    loveses

    (6 novembre 2013 - 12 h 21 min)

    Pour ou contre le salaire minimum :
     
    Pour (France) :
    -Assure un certain niveau de vie.
    -Il n’y a pas de salaires extrêmement bas.
    -Impôts plus bas.
    -Permet qu’il y ait de la consommation, ce qui par ricochet profite aux entreprises.
     
    Contre (Allemagne) :
    -Apporte moins de flexibilité à l’économie et augmente le taux de chômage.
    -L’offre et la demande de travail ne sont plus équilibrées.
    -Exclusion du marché du travail des jeunes et des personnes sans qualifications.

    -Le coût pour l’Etat.

    azerty

    (6 novembre 2013 - 12 h 01 min)

     
    Comparaison des industries automobiles françaises et allemandes :
     

    France

    Allemagne

    1) Les constructeurs français ont produit dans le monde 6,4 millions de véhicules individuels et utilitaires légers en 2011, dont 5,6 millions de voitures. La production hors France est de 4,4 millions, soit 69%. Sur le marché français en 2011, la part des groupes français a baissé de 7% et celle des groupes étrangers a cru de 5%.
     
    2)La puissance moyenne des voitures composant en 2011 le parc français est parmi les plus faibles d’Europe : 1550 cm3 et 74 kW.
    Depuis 1997, leur production a baissé en France de 33%
     
    3) L’internationalisation des constructeurs français a longtemps été freinée. Ils n’ont jamais réussi à s’implanter durablement aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale. Renault a essayé trois fois de pénétrer le marché américain et a du se replier douloureusement. Peugeot et Citroën n’ont pas fait mieux.
     

    1) L’Allemagne, pour une production domestique de 5,9 millions, a exporté 4,55 millions de véhicules, générant un excédent commercial de plus de 90 milliards € et un marché intérieur en hausse de 9% avec 3,1 millions de véhicules.
     
     
     
    2) En Allemagne 1756 cm3 et 96 kW.
     
     
     
     
     
     
    3) Or Volkswagen y est présent durablement depuis avec sa célèbre Coccinelle, vendue aux Etats-Unis à 15 millions d’exemplaires, et a su pérenniser sa présence à travers le succès de sa marque Audi ; BMW et Mercedes ont implanté des usines.
    Volkswagen et ses quatre grandes marques qui composent une gamme mondiale efficace soutenue par un appareil industriel puissant où le poids de l’Allemagne reste prépondérant.
     

     
     
     
    Dans tous les cas, l’avenir de l’automobile allemande et française passe par une implantation mondiale et par l’adaptation de leur appareil productif à l’évolution structurelle de la demande dans les pays matures.
    On peut penser que le caractère réellement mondial des marques allemandes et l’image de qualité qui y est associée leur donnent un avantage significatif. Elles sont quatre (Mercedes, BMW, Audi, VW) à figurer dans le palmarés Interbrand des cent marques les plus célébres du monde ce qu’aucun constructeur français ne réussit…

    birnbnc

    (6 novembre 2013 - 0 h 41 min)

    Les industries automobiles françaises et allemandes ( points forts, points faibles )

    Les chiffres des ventes de voitures neuves en Europe, en février 2012 (par rapport à fevrier 2011), sont édifiants :
    Renault : -24% / PSA (Peugeot-Citroën) : -17% alors que durant la même période l’allemand DAIMLER progresse de +5 %
    La France perd donc des parts de marché, alors que l’Allemagne progresse. La monnaie est pourtant la même ( Euro) et les salaires sont « comparables ».
    Dès lors, pourquoi les automobiles allemandes l’emportent sur les voitures françaises ?
    Soyons francs, Outre-Rhin les véhicules sont de qualité,rien que l’évoquation « de la berline allemande » donne chez le consommateur une idée d’une voiture parfaitement fiables et aux finitions irréprochables. Chez les constructeurs français, ce n’est hélas pas toujours le cas…( manque de caractéristiques dans la voiture et qualité-prix plus que discutable ).

    De plus, les entreprises français sont pénalisées par des charges sociales extrêmement lourdes imposé par l’Etat et les entreprises sont tentées alors de se délocaliser ( ex: renault en roumanie )
    L’Etat pénalise en quelque sorte ses propres entreprises en lui imposant des taxes et est donc un frein à la croissance de son économie.

    Au final, si rien n’est fait pour améliorer notre compétitivité, l’industrie automobile française disparaîtra.
     

    qsdfghjklm

    (5 novembre 2013 - 21 h 01 min)


    Avantages :
    –       En France, il y a une souplesse sur le décompte du temps de travail, qui pourra être calculé sur une période allant de la semaine à l’année.
    –       Les salariés à temps complet sont sur une durée habituelle hebdomadaire pour une semaine normale de travail de 39,5 heures, supérieure à la durée légale de 35 heures. En effet, certains salariés sont soumis à un horaire collectif supérieur à 35 heures (35,8 heures en moyenne) et réalisent des heures supplémentaires
    –       Les salariés allemands ne travaillaient en moyenne que 34,6 h par semaine, contre 35 h en France
     
    Inconvénients :
    –       En France, le temps de travail prend la forme d’un module sur quatre semaines, à condition de respecter une moyenne de 35 heures hebdomadaires et de ne pas dépasser 39 heures. Si le salarié n’accomplit pas ses heures car sa charge de travail est insuffisante, il touche quand même la rémunération qui correspond au forfait.
    –       Pas de salaire minimum en Allemagne mais un salaire minimum fixé en France
    –       En Allemagne, le temps de travail varie selon les secteurs d’activité mais la durée de travail par jour ne peut pas excéder 8 heures soit 40 heures hebdomadaire
    –       En Allemagne, les partenaires sociaux négocient les salaires et la durée hebdomadaire du travail par secteur

    AVECESARIA

    (5 novembre 2013 - 19 h 49 min)

     
    PME ALLEMANDE
     
    12 000 PME en Allemagne (le triple de la FRANCE)pourquoi ?
     
     
     
     
     
    Avantages :
     
    -Dynamisme 
     
    -Forte motivation du personnel
     
    -Passion du travail bien fait
     
    -Fidélité aux fournisseurs et aux clients
     
    -Soutient de la puissance publique aux PME
     
     
    -Image sociale très positif
     
     
    -Solide capitaux propres accumulés
     
     
    -Proximité avec les banques (atout pour financement)
     
     
     
    -Grande importance de l’innovation–>Différenciation
     
     
     
    -Régionalisation
     
     
     
     
     
    PME française :
     
    4600 PME
     
     
     
    Faiblesses :
     
    -Manque de PME
     
     
    -Manque d’exportation
     
     
    -Mauvaise image sociale des PME
     
    -Relation entre G.E et PME quasi-inexistant
     

     
    Avantages :
     
    -Dynamisme 
     
    -Forte motivation du personnel
     
    -Passion du travail bien fait
     
    -Même fidélité aux fournisseurs et aux clients
     
    -Réputation du « made in france » à l’étranger (luxe,élégance,créativité)
     
     
     

    Nonobstant

    (19 octobre 2013 - 12 h 00 min)

    Pour (France) :
    -Assure l’employé d’un niveau de vie suivant l’augmentation du pouvoir d’achat.
    -Empêcherait 20% des salariés allemands d’être en deçà du niveau de vie moyen.
    -Empêcherait l’obligation de trouver d’autres revenus car le leur est  insuffisant.
    -Justice sociale meilleure, égalité renforcée au sein des entreprises.
     
    Contre (Allemagne) :
    -Salaire et rendement différents : hausse du chômage.
    – Moins d’embauche de travailleurs moins expérimentés.
     
    -Possibilité de non respect de la loi concernant le nouveau salaire minimum appliqué.

      Fauteuse de Trouble

      (12 novembre 2013 - 22 h 41 min)

      Euh…. Comment vous dire: c’est à quelle page du manuel? 🙂 😈 😈 😈 😈 😈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *