ES Radio : Faut-il rétablir la peine de mort en France ?

ES Radio : Faut-il rétablir la peine de mort en France ?

Argumentaires des élèves sous forme de commentaires

Auteur de l’article : Cafeco

8 commentaires sur “ES Radio : Faut-il rétablir la peine de mort en France ?

    Kal & Jane♥♥

    (6 mars 2015 - 9 h 06 min)

    REMOND Erwan, PONS Camille☺

    POUR :

    -D’après la loi du Talion, « Œil pour œil, dent pour dent » : le coupable doit subir le même dommage qu’il a fait subir à sa victime.
    – 58% des français sont pour, soit la majorité.
    -La peine de mort fait peur et possède donc un caractère dissuasif.
    -L’importance de l’égalité en justice
    -Une personne commentant un crime sera toujours la même à sa sortie de prison, faut t’il prendre le risque de mettre la vie d’autres personnes en danger ?
    -De nombreux pays démocratique revendiquent encore la peine de mort : certains Etats des Etats Unis, le Japon, l’Egypte, l’Ethiopie, Libye, Somalie, Soudan…
    -Garder des prisonniers en perpétuité coûte de l’argent à l’Etat donc au contribuable.

    CONTRE :

    -A l’heure d’aujourd’hui, 104 pays ont abolis la peine de mort.
    -Tout le monde a droit à une seconde chance.
    -Le dernier jour d’un condamné écrit par Victor Hugo en 1829, est une sensibilisation des hommes à la peine de mort. Hugo explique la vision d’horreur de la guillotine et dénonce une société sans compassion.
    -Des erreurs judiciaires peuvent être commises, on peut donc tuer un innocent.
    -La logique même de la justice est de ne pas user de la violence pour contrer les crimes.
    -La peine de mort ne réduit pas les crimes.
    -Nul ne peut attenter à la vie.

    Pauline P et Justine L

    (6 mars 2015 - 9 h 05 min)

    ○ Pour :

    → Si une personne a réellement commis un crime très grave et qu’il est possible qu’il récidive à sa sortie de prison, il vaut peut-être mieux l’éliminer.

    → La peine de mort permettrait de dissuader certaines personnes de commettre des crimes graves.

    → La peine de mort permet d’intimider un accusé et d’obtenir éventuellement des informations que l’on aurait pas eu autrement.

    → Elle permet de soulager les victimes des proches.

    → Certains proches des victimes peuvent être tenté de faire justice eux-même, au lieu de n’avoir qu’un crime, on en a deux. Il est donc peut-être plus utile d’éliminer le criminel avant.

    ○ Contre :

    → Si celui qui a été jugé coupable est en fait innocent et qu’on le tue, ce serait une faute inacceptable qui ne permettrait que de détruire la vie d’un innocent.

    → L’état a-t-il vraiment le droit d’ôter la vie à quelqu’un de cette manière ?

    → C’est une violation des droits fondamentaux de l’être humain.

    → Il n’y a plus de seconde chance ni de réhabilitation possible.

    → On punit des tueurs en les tuant, n’est ce pas illogique ?

    → Il faut des personnes pour exécuter la peine, ça peut être très difficile pour ces individus de mener à bien leur travail.

    → Elle relève de la vengeance, et non pas de la justice : elle légitime la violence qu’elle prétend combattre.

    → La peine de mort coûterait trois fois plus cher que la prison à vie.

    Yeliz Mercan et Estelle Rétaux

    (6 mars 2015 - 9 h 04 min)

    CONTRE :

    – Des condamnés a mort ont déjà été innocenté après leur exécution (Ex : Troy Davis).
    – Ceux qui participe à la peine de mort peuvent être affecter psychologiquement et ainsi nuire à leur santé.
    – Un homme exécuté n’est pas un homme à qui la société a offert une deuxième chance.
    – Certains prétendent que le système judiciaire a pour mission d’éduquer et de corriger les personnes reconnues coupables de crimes.
    – En tuant une personne ayant commis un crime, nous devenons alors semblable à celui-ci.

    POUR :

    – Il s’agit d’un moyen efficace pour rendre justice.
    – Cela permet à d’autres personnes de les dissuader de commettre un crime.
    – Les personnes qui commettent toutes sorte de crimes ne mérite pas de vivre, il sont dangereux pour la société.
    – D’un point de vue économique, une exécution coûte pratiquement moins cher qu’un emprisonnement à vie.
    – Tout individus ayant fait du mal mérite de connaître cette douleur a son tour.
    – Si une personne a fait souffrir toute sa victime pendant son meurtre, pourquoi le faire mourir en seulement 30 secondes ? Autant le faire souffrir toute sa vie.

    Kal & Jane♥

    (6 mars 2015 - 9 h 04 min)

    REMONDE Erwan, PONS Camille☺

    POUR :

    -D’après la loi du Talion, « Œil pour œil, dent pour dent » : le coupable doit subir le même dommage qu’il a fait subir à sa victime.
    – 58% des français sont pour, soit la majorité.
    -La peine de mort fait peur et possède donc un caractère dissuasif.
    -L’importance de l’égalité en justice
    -Une personne commentant un crime sera toujours la même à sa sortie de prison, faut t’il prendre le risque de mettre la vie d’autres personnes en danger ?
    -De nombreux pays démocratique revendiquent encore la peine de mort : certains Etats des Etats Unis, le Japon, l’Egypte, l’Ethiopie, Libye, Somalie, Soudan…
    -Garder des prisonniers en perpétuité coûte de l’argent à l’Etat donc au contribuable.

    CONTRE :

    -A l’heure d’aujourd’hui, 104 pays ont abolis la peine de mort.
    -Tout le monde a droit à une seconde chance.
    -Le dernier jour d’un condamné écrit par Victor Hugo en 1829, est une sensibilisation des hommes à la peine de mort. Hugo explique la vision d’horreur de la guillotine et dénonce une société sans compassion.
    -Des erreurs judiciaires peuvent être commises, on peut donc tuer un innocent.
    -La logique même de la justice est de ne pas user de la violence pour contrer les crimes.
    -La peine de mort ne réduit pas les crimes.
    -Nul ne peut attenter à la vie.

    jio

    (6 mars 2015 - 9 h 03 min)

    POUR :
    Le châtiment : la peine de mort s’impose comme le moyen le plus efficace pour  » rendre justice « .
    La dissuasion : elle dissuade d’autres personnes de commettre des crimes graves. Quoique de récentes études aient démontré que l’opinion américaine était toujours plus partagée sur ce sujet.
    La prévention : la peine de mort prévient le retour des dangereux criminels dans la société et ainsi d’éventuelles récidives.
    La peine de mort affiche clairement la sévérité de la population à l’encontre des crimes particulièrementgraves
    Les personnes qui commettent des crimes particulièrement grave ne méritent pas de vivre
    La peine de mort soulage beaucoup de victimes et de proches Cela donne plus de marge de manœuvre au procureur pour obtenir, par la menace, d’autres informations de l’accusé.
    La peine de mort est populaire dans les pays où elles est appliquée.
    D’un point de vue économique, une exécution coûte basiquement moins cher qu’un emprisonnement à vie. Mais si l’on inclut les frais de recours, toute la procédure d’exécution peut coûter plus de dix fois l’équivalent d’une incarcération à perpétuité.
    Les criminels sont plus sujets à méditer et à mettre de l’ordre dans leur vie sous la pression de la mortimminente.
    Dans les régions où la surpopulation des prisons est devenue un véritable problème, la peine capitale est aussi perçue comme un moyen de libérer de l’espace pénitentiaire.
    POUR la peine de mort car on norait plus a payer des taxe pour que les meurtrier soit loger en prison pis que pourquoi on leur laiserai une autre chance alors que il non pas laisser de 2 chance a leur victim

    CONTRE :
    La peine de mort est une violation des droits fondamentaux de l’être humain au vu des articles 3 et 5 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. La Déclaration Américaine d’Indépendance consacre aussi le  » droit à la vie « . Alors que les opposants à la peine de mort mettent en exergue son irrévocabilité, ses défenseurs rétorquent qu’elle ne punit que les crimes les plus graves.
    Les procès criminels sont faillibles. Beaucoup de personnes condamnées à mort ont ensuite été innocentées, parfois quelques minutes seulement avant l’heure de leur exécution. D’autres sont morts avant qu’ils aient pu être disculpés. Pour eux, l’erreur est irrévocable. Cela a souvent été le cas dans des affaires qui n’ont pas eu recours aux nouvelles technologies d’investigation, en particulier l’ADN. Depuis 1973, 119 personnes dans 25 Etats américains ont été disculpées et ont quitté le couloir de la mort.
    La peine de mort tue. Or, tuer est mal, la peine de mort est donc mauvaise. En accord avec Victor Hugo  » Que dit la loi ? Tu ne tueras pas ! Comment le dit-elle ? En tuant ! « 

    Emilie et Manon

    (6 mars 2015 - 9 h 01 min)

    1.Contre la peine de mort en France:

    1.Les procès criminels sont faillibles. Beaucoup de personnes condamnées à mort ont ensuite été innocentées, parfois quelques minutes seulement avant l’heure de leur exécution. D’autres sont morts avant qu’ils aient pu être disculpés. Pour eux, l’erreur est irrévocable. Cela a souvent été le cas dans des affaires qui n’ont pas eu recours aux nouvelles technologies d’investigation, en particulier l’ADN. Depuis 1973, 119 personnes dans 25 Etats américains ont été disculpées et ont quitté le couloir de la mort.
    2.Il est acquis que le peine de mort affecte psychologiquement les personnes qui y participent (les  » bourreaux « ), pouvant parfois atteindre gravement leur santé physique et psychologique. L’argument veut que lorsque la peine de mort n’est pas absolument nécessaire pour défendre la société, la société n’a pas le droit de demander au personnel pénitentiaire de mettre ainsi sa santé mentale en danger.
    3.La vie est inviolable, nul ne peut y attenter, même l’Etat.

    4. Il est acquis que le peine de mort affecte psychologiquement les personnes qui y participent (les  » bourreaux « ), pouvant parfois atteindre gravement leur santé physique et psychologique. L’argument veut que lorsque la peine de mort n’est pas absolument nécessaire pour défendre la société, la société n’a pas le droit de demander au personnel pénitentiaire de mettre ainsi sa santé mentale en danger.

    5. La peine de mort réfute la possibilité de réhabilitation et de deuxième chance. Certains prétendent que le système judiciaire a pour mission d’éduquer et de corriger les personnes reconnues coupables de crimes. Un homme exécuté n’est pas un homme à qui la société a offert une deuxième chance. Une variante chrétienne de cet argument affirme que personne ne peut se placer au-dessus du Salut et que personne n’a le pouvoir de juger la capacité d’un homme à se racheter.

    6. la peine de mort ne réduit pas le taux de criminalité

    7.La torture et la cruauté sont mauvaises. Certaines exécutions sont bâclées, en particulier la méthode de l’injection létale aux Etats-Unis. Selon l’association Amnesty International, ces ratés sont souvent dû à l’absence de personnel médical qualifié pendant l’exécution. Ainsi, le personnel pénitentiaire prend parfois des mesures extrêmes, comme de lacérer les bras des prisonniers lorsqu’ils ont de la peine à localiser une veine pour la perfusion, causant des douleurs supplémentaires au condamné, au seuil de la mort. Même les détenus qui meurent immédiatement souffrent d’une angoisse prolongée précédant l’exécution. D’autres méthodes d’exécution comme la chaise électrique, le gaz ou la pendaison peuvent durer de longues minutes, elles n’ont pas été conçues pour atténuer la douleur, la violence n’est pas la solution contre la violence.
    8. parmi les 43 pays qui ont adhéré au Conseil de l’Europe, 40 ont aboli la peine de mort et 3 pays sont sur la voie de l’abolition
    9. la peine de mort, c’est favoriser les envies de vengeance au détriment de la raison
    10. l’attente dans les couloirs de la mort, ces prisons pour condamnés à mort, sont de la torture pure et simple
    11. elle est trop souvent appliquée suite à des procès injustes, voire truqués

    12. la peine de mort n’est pas un moyen de légitime défense : elle permet à l’Etat de mettre froidement à mort une personne hors d’état de nuire, parce que déjà arrêtée. C’est une des bases d’un Etat Totalitaire.

    13. personne ne peut juger de mettre un terme à la vie d’un être humain.

    Pour la peine de mort

    1.un meurtrier, un violeur etc n’a jamais l’impression d’avoir fait du mal, on ne peut attendre qu’il mette lui-même un terme à ses jours

    2. il n’existe aucune garantie que les condamnés à mort ou à perpétuité (selon les pays) ne commettront pas à nouveaux leurs crimes s’ils sortent, même très vieux. Mieux vaut supprimer totalement cette probabilité, même si elle est infime.

    3.. mieux vaut une erreur judiciaire et la condamnation à mort d’un suspect, que la mort de nouvelles victimes qui n’auront même pas eu la chance de passer devant un tribunal. Il y aura toujours plus de victimes de récidivistes libérés après une peine plus ou moins longue, que de condamnés à mort par erreur.

    4. cela ne fait pas revenir la victime, mais au moins les familles de victimes sont apaisées, car elles savent qu’il n’est plus possible que ce mal frappe à nouveau.

    5.. il est exubérant de payer pour des meurtriers que l’on garde en prison (à moins qu’ils ne paient leur dette contractée envers la société par des travaux d’intérêt généraux par exemple).

    6. un récidiviste libéré peut, dans sa vie privée, même s’il se conduit bien dans sa vie publique, reproduire le cercle vicieux dont il a été lui-même victime : personne ne sera là pour vérifier qu’il ne bat pas ses enfants, ou pire, par exemple. Il s’agit donc aussi de casser ce cercle vicieux de la reproduction dont les psy nous parlent tant.

    7. on fait de l’assassin la victime, en s’occupant de lui et en lui trouvant des excuses (passé, éducation, etc…) un assassin doit payer pour ce qu’il fait, qu’importe les conséquences.

    8. mieux vaut consacrer les ressources limitées dont notre société dispose (hommes, temps, argent, etc…) pour développer celles et ceux qui n’ont fait de mal à personne et qui le méritent largement plus, que de s’occuper des anciens meurtriers et violeurs, pour qu’ils reviennent dans le bon chemin.

    9. les crimes commis qui font mériter la peine de mort permettent-ils encore de considérer l’assassin comme un être humain ? Les droits de l’homme ne peuvent par conséquent plus être invoqués quand on parle de peine de mort.

    10. une erreur judiciaire est une erreur judiciaire. Un condamné à mort par erreur n’est pas pire, loin de là, qu’un condamné à perpétuité par erreur. La question de la condamnation des innocents n’est pas celle de la peine de mort, mais de la faillibilité de la justice.

    11. Avant 1981, la peine de mort en France était établie. Et si on se penche sur le taux de criminalité, on note qu’il n’y avait pas autant de crimes et d’horreur, car probablement la peur de mourir touchait une grande partie de notre population française. Je pense de ce fait, qu’il serait plus judicieux de la rétablir afin de diminuer toute brutalité; nous sommes arrivés à un stade où les gens ont peur de sortir de chez eux avec tout ce qu’il se passe en France (attentat, criminalité, brutalisation des personnes, viols..)

    MASSON

    (6 mars 2015 - 9 h 00 min)

    POUR :
    -La peine de mort soulage beaucoup de victimes et de proches.
    -On ne veut pas de criminels pour le droit de vivre de tous les humains mais on doit éliminer ceux qui tuent pour de l’argent, pour du sexe etc…
    -Le châtiment : la peine de mort s’impose comme le moyen le plus efficace pour  » rendre justice.

    CONTRE :
    -En aucun cas la peine de mort n’a empêché d’autre criminels de tuer ou de violer
    Pour qu’il y est moins de viole ou de récidive, il y a une solution meilleure que la peine de mort, c’est le suivie psychiatrique, et de les réintégrer dans la société, toute vie est importante.
    -C’est une violation des droits fondamentaux de l’être humain.
    -Tuer est commettre un meurtre. Un meurtre est un crime. La justice condamne les criminels. Si la justice condamne à mort les criminels, la justice se fait criminelle.
    -Par conséquent, c’est un double crime que d’appliquer la peine de mort en France.

    Romain

    (6 mars 2015 - 8 h 53 min)

    Faut-il retablir la peine de mort en France ?

    POUR:
    1°-La peine de mort soulage beaucoup de victimes et de proches.
    2°-Cela donne plus de marge de manœuvre au procureur pour obtenir, par la menace, d’autres informations de l’accusé.
    3°-Le châtiment : la peine de mort s’impose comme le moyen le plus efficace pour  » rendre justice ». 4°-La dissuasion : elle dissuade d’autres personnes de commettre des crimes graves.
    5°-La peine de mort affiche clairement la sévérité de la population à l’encontre des crimes particulièrement graves.
    6°-Les personnes qui commettent des crimes particulièrement grave ne méritent pas de vivre.
    7°- D’un point de vue économique, une exécution coûte basiquement moins cher qu’un emprisonnement à vie.

    CONTRE:
    1°-La peine de mort est une violation des droits fondamentaux de l’être humain au vu des articles 3 et 5 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. La Déclaration Américaine d’Indépendance consacre aussi le  » droit à la vie « .
    2°-La peine de mort tue. Or, tuer est mal, la peine de mort est donc mauvaise. En accord avec Victor Hugo  » Que dit la loi ? Tu ne tueras pas ! Comment le dit-elle ? En tuant ! « .
    3°-Les procès criminels sont faillibles , par la suite plusieurs personnes condamnés à mort sont innocentés.
    4°-La peine de mort n’est pas plus dissuasive que la prison à vie. Cet argument se vérifie en particulier dans les Etats américains qui ont réintroduit la peine de mort sans constater de diminution de la criminalité.
    5°-La peine de mort réfute la possibilité de réhabilitation et de donner une deuxième chance. Certains prétendent que le système judiciaire a pour mission d’éduquer et de corriger les personnes reconnues coupables de crimes.
    6°-Il est acquis que le peine de mort affecte psychologiquement les personnes qui y participent (les « bourreaux »), pouvant parfois atteindre gravement leur santé physique et psychologique.
    7°-La torture et la cruauté sont mauvaises. Certaines exécutions sont bâclées, en particulier la méthode de l’injection létale aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *